• Structurer les services de l’eau par une approche participative En savoir plus
  • Accompagner la mise en place d’une gestion durable et responsable des déchets ménagers En savoir plus
  • Développer une filière durable de production de l'Ylang Ylang En savoir plus
  • 1
  • 2
  • 3

      icone_agriculture     

 

CONTEXTE

L’Union des Comores est le premier producteur mondial d’essences d’ylang-ylang, avec une production annuelle d’environ 60 tonnes. Les fleurs sont cultivées et les essences produites sur les trois îles : Anjouan assure la majeure partie de la production avec 40 tonnes, suivie de Grande Comore qui en produit environ 16 et Mohéli 4.

Tout savoir sur le programme Filière Durable Ylang

 

OBJECTIFS

  •  Structurer les filières dans un développement durable
  • Accroître les rendements et introduire des innovations techniques adaptées

  • Améliorer les conditions de travail

 

ACTIVITES

Le programme Filière Durable Ylang considère une approche globale de la filière et de ses problématiques, qui bien que différenciées s’avèrent interdépendantes dans la recherche de la mise en place d’une filière pérenne d’un point de vue économique, social et environnemental. Le programme comporte un accompagnement technique portant sur l’optimisation des procédés de production et un accompagnement organisationnel portant sur l’optimisation des impacts socio-économiques

L’appui technique porte sur la production des fleurs d’ylang-ylang et sur leur processus de transformation en huiles essentielles, renforçant les connaissances de base des producteurs, distillateurs et ouvriers agricoles, et introduisant un ensemble d’innovations et d’expérimentations. 
L’appui organisationnel porte sur la structuration des acteurs économiques dans une logique d’intégration privilégiant les principes de l’économie sociale et solidaire, 
le renforcement de capacités et capabilités des entrepreneurs et l’amélioration du bien-être et des conditions de travail des producteurs. 

Le contexte insulaire de la production de l’huile essentielle d’ylang-ylang rend la problématique environnementale prégnante, c’est pourquoi nous recherchons, développons et visons la dissémination de dispositifs de production préservant les ressources naturelles.

RESULTATS

La phase pilote du programme en 2012-2013 ciblait 100 bénéficiaires directs et indirects sur des zones circonscrites de production des îles d’Anjouan et Mohéli. Le programme 2014-2016 vise 500 bénéficiaires directs, distillateurs et producteurs de fleur d'ylang-ylang, répartis dans les principales régions de production d’Anjouan et Mohéli. 

  • Création de 21 coopératives (13 enregistrées et 7 en cours d’enregistrement).
  • Création d’une mutuelle de santé nationale de la filière ylang-ylang en 2015 comptant actuellement 985 adhérents et ayant-droits
  • 75 000 arbres à croissance rapide pour usage combustible plantés en zone agroforestière
  • Conception d’un alambic à énergie hybride solaire-biomasse
  • Prototype d’un alambic à briquette de biomasse
  • Mise en place 2 unités de production de briquettes de biomasse

 

PERSPECTIVES

En 2017 et 2018, nous continuons nos accompagnements auprès de ces bénéficiaires sur des phases plus avancées en termes de structuration collective, de sensibilisation à la préservation de la biodiversité et de dotation et gestion d’infrastructures. Nous ciblons également de 200 nouveaux bénéficiaires directs, les travailleurs jusqu’ici les plus vulnérables de la filière : les cueilleuses.

30 alambics à foyer à briquettes seront installés sur des sites de distillation collectifs gérés par les coopératives.

 

PARTENAIRES

Le programme Filière Durable Ylang reconfigure progressivement et positivement les réalités et les enjeux de la filière aux Comores. Les bénéficiaires en sont considérés comme les participants, et deviennent responsables de la continuité des réalisations et de leur développement. Nous privilégions dans nos recherches de solutions les synergies permettant aux initiatives locales de se renforcer mutuellement. Lorsque cela est possible les actions sont menées avec des partenaires du territoire, et nous recherchons au niveau international les expertises les plus adaptées :

Comores : 

  • Centres Ruraux de Développement Economique (CRDE) à Anjouan, 
  • Union des Chambres de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture (UCCIA)
  • projet d’Appui à la Micro-Entreprise (AMIE)
  • Fédération Nationale des Mutuelles de Santé (FENAMUSAC) 
  • Parc National de Mohéli

 

International :

  • L’entreprise MadaCompost (Madagascar)
  • Le bureau d’étude Simply Solar – Scheffler Technology and Consulting (Allemagne).

Le programme est financé depuis 2012 par Bernardi Group, acteur français du secteur des matières premières aromatiques. Les organisations intervenant sur le territoire se sont inscrits aux cotés de 2 Mains dans le renforcement de l’action sur la filière : en 2013 PlanetFinance et USAID, en 2014 l’Ambassade de France et l’Agence Française de Développement. En 2015, un partenariat est actuellement mis en place avec le Parc National Marin de Mohéli. En 2016, le Critical Ecosystem Partnership Fund et la Commission de l’Océan Indien. Le programme est également financé par des partenaires privés des secteurs des Arômes et Parfums et de la Parfumerie.